Qualité, sécurité alimentaire, traçabilité et durabilité. Telles sont nos missions!

Approche globale

Une approche globale de la sécurité et de la qualité au sein de la filière alimentaire

La Belgique a connu, en janvier 1999, une contamination accidentelle de la chaîne alimentaire, appelée « crise de la dioxine ». A l’origine de cette contamination, l’introduction d’un lot de graisse de recyclage contaminée dans la filière de production d’alimentation pour animaux d’élevage. Les conséquences économiques de cette crise ont été considérables et ont dépassé nos frontières. C’est à cette époque et pour cette raison que fut créée l’AFSCA (Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire).

Afin de se prémunir, l’AFSCA a mis en place un système permettant de garantir la sécurité alimentaire et la traçabilité des aliments « de la fourche à la fourchette ». Ce système concerne tous les acteurs de la chaîne alimentaire et oblige chaque opérateur à contrôler au sein de son entreprise les bonnes pratiques d’hygiène. Pour aider les opérateurs, des guides sont rédigés par les organisations sectorielles et approuvés par l'AFSCA. Ces guides sectoriels d’autocontrôle reprennent les points importants à contrôler en termes de sécurité alimentaire et de traçabilité. Enfin, les entreprises doivent également avertir immédiatement l’AFSCA lorsqu’elles ont des raisons de penser qu’un produit qu’elles ont importé, fabriqué, transformé ou distribué peut être préjudiciable à la santé humaine, animale ou végétale. C’est ce qu’on appelle la notification obligatoire à l’AFSCA.

Ces obligations légales s’inscrivent dans un cadre européen plus global. En effet, depuis 2002, la Commission européenne impose à chaque Etat membre d’avoir un système visant à ne mettre sur le marché que des denrées alimentaires et des aliments pour animaux qui soient sûrs, afin que le marché intérieur de ces produits fonctionne de manière effective. Le système belge est reconnu au niveau européen comme étant un système performant.