Qualité, sécurité alimentaire, traçabilité et durabilité. Telles sont nos missions!

CodiplanPlus Bovins

Le cahier des charges CodiplanPLUS Bovins s'inscrit dans le cadre du Standard Belbeef.

Le CodiplanPLUS Bovins comprend la partie générale et la partie du Guide sectoriel G-040 spécifique aux bovins, et plusieurs exigences extra-légales. Ces exigences supplémentaires comprennent principalement des normes en matière de bien-être animal. 

Les exigences supplémentaires de la CHECK-LISTE CodiplanPLUS Bovins sont contrôlées au cours de l'audit pour le guide sectoriel G-040. 

Cahiers des charges

Le cahier des charges CodiplanPLUS reprend les exigences concernant l’éleveur de bovins.

Outre les conditions applicables à l'éleveur, le Standard Belbeef prévoit également des exigences au niveau d’autres maillons, telles que les fournisseurs d'aliments pour animaux, les transporteurs de bovins, les abattoirs et les ateliers de découpe. Le cahier des charges CodiplanPLUS Bovins fait donc partie intégrante du Standard Belbeef.

Ceci est montré schématiquement ci-dessous.

Nouvelle version du cahier des charges depuis le 1/10/2018

Une nouvelle version du Standard Belbeef a été approuvée le 22 mai 2018 par le conseil d’administration. Celle-ci a été publiée le 7 juillet 2018. Il y a une période de transition de 3 mois, ce qui signifie que les organismes de contrôle qui auditent les fermes d'élevage dans le cadre de ce cahier des charges doivent travailler selon cette nouvelle version à partir du 1/10/2018.

Qu’est-ce qui a précisément changé par rapport à la version précédente pour l’éleveur ? L’adaptation la plus importante pour l’éleveur concerne le Moniteur de durabilité. Celui-ci a été développé par l’Agrofront, en réponse aux attentes sociétales et commerciales en matière de durabilité. Le secteur agricole désirait ainsi prouver que nos éleveurs de bovins viandeux mettaient déjà en place de nombreuses mesures durables dans leurs exploitations mais il lui fournit aussi un outil pour s’améliorer et lui permettre de travailler de manière plus durable. Le Moniteur de durabilité est consultable sur le site web de Belbeef (www.belbeef.be).

Les initiatives liées à la durabilité sont réparties selon les sections suivantes :

  • santé animale (contrat avec un vétérinaire de guidance, mise en place d’un programme de vaccination, mise en place d’un protocole de visite d’achat…)
  • bien-être animal (soin des onglons, lutte contre la gale, accès aux prairies pour les vaches, limiter la mortalité périnatale, utilisation d’un espace de vêlage propre, abri de protection contre le soleil dans les prairies...),
  • énergie (établir un bilan énergétique, utilisation de panneaux photovoltaïques, utilisation de lampes à faible consommation, ...),
  • biodiversité (présence de nids d’hirondelles, de chauve-souris, au moins 25% de prairies permanentes dans la zone de culture fourragère totale, appliquer une fauche respectueuse des animaux...),
  • milieu et environnement (environnement de l’exploitation correctement entretenu, lutte contre les nuisibles respectueuse de l’environnement...),
  • alimentation animale (utilisation de « soja certifié sociétalement responsable », de sous-produits, de sa propre alimentation, ...),
  • sols (utilisation de fumier ou de compost certifié...),
  • eau (utilisation de l’eau de pluie, systèmes de purification et de réutilisation de l’eau...),
  • social et économique (ferme d’observation, vente de produits de la ferme via le circuit-court, système de comptabilité de l’exploitation reconnu par les Autorités régionales...).

Près de la moitié de ces initiatives sont aussi présentes dans le moniteur de durabilité mis en place par la QFL. C’est pourquoi les numéros des points correspondants du Moniteur de la QFL sont indiqués dans le Moniteur de durabilité de Belbeef, de sorte qu'un éleveur qui possède des vaches laitières et des bovins viandeux puisse facilement faire le lien entre les deux.

A la lecture de ce Moniteur de durabilité, vous pouvez parmi une liste de 45 initiatives durables, identifier les initiatives que vous appliquez déjà dans votre exploitation. Conservez alors les documents justificatifs qui peuvent démontrer que ces initiatives de durabilité sont bien remplies et mettez-les à disposition de l’OCI qui effectue l’audit Belbeef. Vous ne devez remplir ce Moniteur de durabilité qu’une fois tous les 3 ans, lors de l’audit initial et de l’audit de suivi.

Durant l’audit, l’OCI intègre les initiatives de durabilité vérifiées dans le rapport d'audit. Les informations ainsi obtenues seront utilisées pour identifier tous les efforts que les éleveurs font déjà en termes de durabilité. Dès que les résultats d'un nombre représentatif d'éleveurs auront été traités, ils seront inclus dans un rapport de durabilité qui sera accessible au public. De cette façon, Belbeef pourra démontrer de façon proactive au monde extérieur à quel point nos éleveurs de bovins travaillent durablement.

Ce Moniteur de durabilité est également mis en place dans le portail pour les agriculteurs. C’est une application informatique développée par Belbeef pour que les éleveurs affiliés puissent vérifier les critères du label de leurs bovins pour les différents distributeurs et ainsi pouvoir suivre la destination des carcasses.

Lorsque vous remplissez le Moniteur de durabilité online, via le portail pour les agriculteurs, en préparation de l’audit annoncé, l’OCI aura alors besoin de moins de temps pour analyser ces données et cela permet ainsi de limiter les coûts d’audit.

Vous trouverez plus d’informations pratiques concernant la manière de remplir le moniteur de durabilité dans le manuel de ce portail pour les agriculteurs. 

Un autre point important du cahier des charges  CodiplanPLUS Bovins dans le Standard  Belbeef concerne le contrôle annuel du registre de troupeau (inventaire des bovins).

Dans le cadre du Standard Belbeef, de nombreuses erreurs nous reviennent régulièrement des abattoirs lors de la lecture des passeports des bovins concernant les caractéristiques de naissance (sexe, le type de race et la couleur du poils). Ces erreurs impliquent une correction dans la base de données de Belbeef, car il est important de pouvoir de savoir si un animal satisfait ou pas aux critères spécifiques des carcasses pour les acheteurs (tableau des critères visible sur le site web de Belbeef). Si par exemple un taureau est enregistré fautivement comme une vache sur son passeport, il ne pourra pas être attribué à un acheteur qui n’achète que des taureaux.

Suite à l’impact important que ces fautes régulières sur le signalement d’un animal impliquent dans notre système, qui en outre désavantagent les éleveurs concernés, le contrôle annuel par l’éleveur de l’exactitude des données de ses animaux dans Sanitel a été repris dans le cahier des charges :

“Il faut vérifier si les caractéristiques de naissance des animaux échantillonnés sont correctes en ce qui concerne le sexe, le type de race et le pelage. A cette fin, chaque éleveur participant vérifie l'exactitude des données Sanitel de son troupeau au moins une fois par an.”

La procédure suivante sera mise en place :

L’éleveur doit contrôler au moins une fois par an l’exactitude des passeports de ses bovins.

Ceci peut se dérouler de deux façons :

  • De façon électronique via l’application web online.
    • Pour l’ARSIA, il s’agit de « CERISE ». Ce manuel ( cliquez ) décrit la procédure à suivre pour établir votre registre de troupeau via la « déclaration Belbeef ».
    • Pour la DGZ, il s’agit de « Veeportaal ». Vous pouvez y accéder via le lien suivant de la DGZ.

Au cours de l’audit, l’éleveur montre la déclaration de concordance de Belbeef en question à l’auditeur. Ceci peut se faire de façon directe, dans l’application en ligne, ou de façon indirecte en mentionnant le numéro d’opération de cette déclaration.

  • Sur support papier. Dans ce cas, l’éleveur doit pouvoir présenter le registre imprimé avec une déclaration écrite signée que tous les bovins ont été contrôlés et si nécessaire (lors de découverte d’une erreur) ont été corrigés.

Lorsqu'un abattoir constate dans les données Sanitel une erreur qui doit être corrigée, Belbeef informe systématiquement l'OCI qui a certifié le troupeau.

Ensuite, l’OCI contacte l’éleveur et lui demande d'exécuter un nouveau contrôle de son registre de troupeau. L’éleveur doit fournir la preuve écrite de ce contrôle endéans le mois.

Ceci doit se dérouler de la façon suivante :

  • En renvoyant une copie de la déclaration de concordance Belbeef dans l’application web avec mention du numéro de déclaration

ou

  • En fournissant une copie du registre sur lequel le contrôle des bovins est clairement visible.

Les éleveurs qui ne fournissent pas cette preuve seront repris dans les 10% d’audits inopinés, tel que prévu dans le Standard Belbeef.

 

Comment se déroule un audit ?

Lors de l'audit CodiplanPLUS, les conditions générales et les conditions spécifiques aux bovins du Guide sectoriel G-040 sont toujours auditées, en même temps que les conditions du cahier des charges CodiplanPLUS Bovins. 

Ce n'est que si l'agriculteur est déjà en possession d'un certificat pour le guide sectoriel G-040 et que, pendant la durée de ce certificat, le même OCI effectue également un audit initial pour CodiplanPLUS Bovins, que seules les exigences du cahier des charges CodiplanPLUS Bovins doivent être auditées.

C'est également le cas lors d'un audit intermédiaire.

Le certificat CodiplanPLUS Bovins est valable pour une durée de trois ans, et porte la même date de fin de validité que le certificat du Guide sectoriel G-040. 

Comment adhérer ?

Si vous souhaitez être certifié pour le CodiplanPLUS Bovins, vous devez faire une demande à un OCI (Organisme de Certification Indépendant) reconnu par Codiplan. La liste des OCI reconnus se trouve  ici  . 

Nous vous conseillons d'utiliser l'outil "  Offre de prix  ", qui vous permet de demander un devis aux différents OCI. Si vous êtes déjà certifiés pour d'autre(s) cahier(s) des charges ou pour d'autre(s) guide(s) sectoriel(s), demandez un devis à l'OCI chez qui vous êtes déjà client afin de pouvoir profiter de la réduction lors de l'audit combiné. 

Cette demande est définitive lorsque 2 contrats sont signés. En effet, vous devrez conclure un contrat avec : 

  1. L'OCI de votre choix, qui viendra effectuer l'audit pour le CodiplanPLUS Bovins (annexe 4, voir ci-dessous)
  2. Codiplan et Belbeef, pour lesquels vous donnez la permission à l'ARSIA et à la DGZ de fournir les données concernant votre troupeau de bovins à Belbeef et à Codiplan. Pour être validés, ces deux contrats doivent être signés par le responsable sanitaire du troupeau (annexe 5, voir ci-dessous). Si après vérification par l'ARSIA / la DGZ, il s'avère que toutes les informations mentionnées dans le contrat ne correspondent pas aux données en Sanitel, la demande de certification n'est pas validée et le contrat n'est pas accepté. Tant qu'aucun contrat validé n'existe, et que l'ensemble des données du troupeau de bovins ne peuvent pas être consultées dans la base de données de Belbeef, il ne peut pas y avoir d'audit CodiplanPLUS Bovins. Ces données sont en effet nécessaires afin de déterminer si les animaux sont reconnus pour le Standard Belbeef. Lors d'une modification du numéro de troupeau, du responsable sanitaire ou de l'adresse de l'exploitation, il faut signer un nouveau contrat. 

Documents

ou par voie postale à l'adresse suivante :

Belbeef asbl

Avenue du Port 86C boîte 202B

B-1000 Bruxelles